Lymphocytes T : récepteurs et activation --- Introduction ---

Ce module regroupe 9 exercices sur l'activation des lymphocytes T : le récepteur pour les antigènes (TCR) comparé à celui des lymphocytes B, les molécules associées au TCR, les signaux activateurs et les étapes de signalisation intracellulaire, l'importance des molécules de costimulation.

Il est conseillé de faire les exercices dans l'ordre suivant :

  1. Comparaison TCR / BCR
  2. Les molécules associées au TCR
  3. Stimuli activateurs
  4. ITAM
  5. Activation
  6. NFAT
  7. Corécepteurs
  8. Costimulation
  9. Costimulation 2


ITAM

1. Parmi ces séquences, laquelle correspond au motif ITAM ?

Bonne réponse : est le motif ITAM.

2. Quel est le nombre (minimum) de motifs ITAM associés à ces récepteurs ?

NFAT

Lors de l'activation des lymphocytes T, l'augmentation de la concentration intracellulaire en calcium participe au contrôle de l'expression de certains gènes comme celui de l'IL-2. La cyclosporine exerce son effet immunosuppresseur en bloquant cette activation. Identifiez les différents éléments de cette cascade de signalisation, dans le cytoplasme et dans le noyau.
(NFAT-P = forme hyperphosphorylée, NFAT = forme déphosphorylée).

Comparaison TCR / BCR

Parmi ces propositions, identifiez celles qui .

Activation

h :


Corécepteurs

Un hybridome T spécifique d'un peptide P présenté par la molécule H-2Kd n'exprime pas de CD8. Après transfection sont dérivés de cet hybridome deux clones exprimant l'homodimère CD8α/α ou l'hétérodimère CD8α/β. La reconnaissance de l'antigène est évaluée par la production d'IL-2 en fonction de la concentration du peptide P. Il est vérifié que les trois clones répondent de façon identique à une stimulation par un anticorps anti-CD3. L'expérience est répétée avec P', un agoniste faible.
figure
pointillés : peptide P
trait plein : peptide P'
+ : pas de CD8
* : CD8α/α
♢ : CD8α/β
  1. D'après les résultats présentés sur la figure (données de V. Renard et al.), quelle est la forme de corécepteur la plus performante ?
  2. En prenant comme référence la concentration en peptide assurant une production d'IL-2 égale à 50 % de la production maximum, on peut évaluer l'efficacité de la reconnaissance de l'antigène :

Pour déterminer le mode d'action du CD8α/β, des corécepteurs chimères sont construits (clone 4 : délétion de la partie intracytoplasmique de la chaîne β ; clone 5 : partie intracytoplasmique α associée au domaine extracellulaire β). Le peptide P porte une groupement photoactivable et permet le "marquage par affinité" du TCR lors de l'interaction TCR/ligand.

Clone 1 2 3 4 5
domaine extracellulaire et transmembranaire 0 α/α α/β α/β α/β
domaine intracytoplasmique 0 α/α α/β α/0 α/α
Marquage du TCR 0,5 1 7 2,5 2,5
Localisation du CD8 dans les microdomaines membranaires
appelés "rafts lipidiques"

0 0 +++ 0 0

3. D'après ces résultats (données de A. Arcaro et al.), quel domaine de la chaîne β est important pour que le CD8 joue le role de corécepteur sur les lymphocytes T ?

4. Le CD8α/β (forme exprimée sur les lymphocytes T) augmente l'avidité du TCR pour son ligand et accroît le spectre des ligands reconnus. D'après les résultats présentés, quelle hypothèse proposée pour expliquer le rôle du CD8α/β comme corécepteur devrait être abandonnée ?


Costimulation 2

h :
a a a -


Costimulation

Le contrôle de l’activation des lymphocytes T s’exerce par des séries de signaux, positifs ou négatifs, échangés entre les cellules présentatrices de l’antigène et les lymphocytes, par l’intermédiaire de protéines membranaires formant des couples récepteur/co-récepteur.
  1. Parmi ces protéines, quelles sont celles qui sont synthétisées essentiellement par les lymphocytes (et pas par les cellules présentatrices de l’antigène) ?
  2. Les protéines . Bonne réponse.
  3. Parmi ces protéines, quelles sont celles dont l’expression est constitutive sur les lymphocytes CD4+ ou les cellules dendritiques (le taux d’expression pouvant augmenter après stimulation) ?
  4. Les protéines . Bonne réponse.
  5. Différents signaux contrôlent l'expression des molécules de costimulation.
    Complétez le tableau en indiquant les molécules dont l'expression est augmentée par le stimulus indiqué.
    Stimulus molécules de costimulation
    interaction avec le TCR ou un anticorps anti-CD3
    Interaction CD40-CD40L
    Interféron gamma

Les molécules associées au TCR

h :
a a a -


Stimuli activateurs

h :

Bonne réponse !

2. Même question avec cette nouvelle série.

h :


Cette page n'est pas dans son apparence habituelle parce que WIMS n'a pas pu reconnaître votre navigateur de web.

Pour accéder aux services de WIMS, vous avez besoin d'un navigateur qui connait les formes. Afin de tester le navigateur que vous utilisez, veuillez taper le mot wims ici : puis appuyez sur ``Entrer''.

Veuillez noter que les pages WIMS sont générées interactivement; elles ne sont pas des fichiers HTML ordinaires. Elles doivent être utilisées interactivement EN LIGNE. Il est inutile pour vous de les ramasser par un programme robot.

Description: exercices sur l'activation des lymphocytes T, le récepteur pour l'antigène et les molécules associées. This is the main site of WIMS (WWW Interactive Multipurpose Server): interactive exercises, online calculators and plotters, mathematical recreation and games

Keywords: wims, mathematics, mathematical, math, maths, interactive mathematics, interactive math, interactive maths, mathematic, online, calculator, graphing, exercise, exercice, puzzle, calculus, K-12, algebra, mathématique, interactive, interactive mathematics, interactive mathematical, interactive math, interactive maths, mathematical education, enseignement mathématique, mathematics teaching, teaching mathematics, algebra, geometry, calculus, function, curve, surface, graphing, virtual class, virtual classes, virtual classroom, virtual classrooms, interactive documents, interactive document, biology,immunology, lymphocyte, t_cell_receptor, antigen, signaling_pathway